Les petits, ou grands, « souvenirs de vacances », vous vous en passerez bien, n’est-ce pas ? Il y a peut-être eu des signes qui sont apparus pendant le séjour, d’autres qui ont perduré et se sont déclarés maintenant que vous êtes rentré. Mais quand devez-vous vous alarmer ? En fait, il ne faut pas s’alarmer pour tout et n’importe quoi, car sur environ 80 % des vacanciers qui se plaignent de mille maux à leur retour de vacances, seuls entre 5 et 10 % ont réellement besoin de consulter. Quels symptômes devez-vous donc prêter une attention particulière ?

Qu’est-ce qui doit vous alerter ?

Dans le cas d’une fièvre, la gravité de celle-ci dépend en fait du lieu où vous l’avez contractée. Si c’est en France, ne négligez pas ce signal car il est le signe d’un dysfonctionnement quelque part, et même d’une pathologie spécifique. Et gardez à l’esprit que l’indicateur de gravité d’une fièvre n’est pas le degré affiché sur le thermomètre. Car avec 38°C, vous pouvez être en situation d’urgence et pourtant, avec 39 ou 40°C, être tout simplement atteint d’une maladie virale assez anodine.

Quelle attitude adopter en cas de fièvre ?

Si la fièvre s’accompagne d’une douleur sur une zone précise de votre corps, consultez un médecin dans les 24h. Par exemple, si avec la fièvre, vous avez aussi des douleurs sur la zone droite à l’avant de votre abdomen, cela pourrait être une colique hépatique. Mais si votre fièvre s’accompagne de mal de tête, de douleurs dans les muscles et dans les articulations, il y a des chances où c’est de la grippe que vous avez. Dans ce cas, prenez juste du paracétamol. Toutefois, si votre température reste élevée pendant plus de 3 ou 4 jours, consultez, car ces symptômes peuvent signifier une pathologie plus grave.

Vos symptômes peuvent indiquer plus que de la grippe

Les symptômes que vous présentez peuvent signaler un paludisme, ce qui est fort probable si vous avez passé vos vacances dans une zone tropicale (Afrique subsaharienne, les zones du Maghreb, Caraïbes, Asie, Amérique du Sud et Centrale). Vous avez pu le contracter, même si vous ayez pris un antipaludéen. Et les durées d’incubation du paludisme varient entre 8 à 60 jours et même plusieurs années. Les symptômes aussi peuvent être le signe de la dengue, virus transmis par les moustiques. Parfois, la dengue se traduit aussi par des éruptions cutanées.

Des boutons, ce sont les symptômes de quelle maladie ?

Les boutons peuvent signifier beaucoup de choses : par exemple, de l’acné, aggravé par les UV solaires, auquel cas, il faut consulter un dermatologue. Cela peut être aussi le signe d’un herpès labial, qui aurait pu être provoqué par le soleil. Dans ce cas, étant donné que c’est un virus dangereux et contagieux, il faut immédiatement consulter. Cela pourrait être aussi un érythème migrant, dû à la piqûre de tique, à montrer rapidement au dermato pour qu’il n’y ait aucun risque d’infection.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *